Sébastien Gimbert : « On n’est pas meilleur, on travaille pour devenir le meilleur. »

Publié le 20 avril 2022

La Race Experience School est toujours une étape très importante de la préparation de nos pilotes à la saison de Supersport 300 à venir. Le point de vue et l’expertise de Sébastien Gimbert ne sont plus à démontrer et c’est aussi son expérience de champion qui nous parle aujourd’hui !

Sébastien Gimbert

« La FT Racing Academy a une très bonne expérience de la catégorie 300 ! Tout le travail réalisé pendant la saison hivernale est un réel atout pour toute l’équipe, du coaching physique à la préparation chez la Race Experience School complétés par le coaching circuit de Marc Fontan. Le championnat 300, cette année, sera très disputé car le niveau est très relevé ! C’est un championnat qui permet aux parents de financer normalement la saison de leur enfant contrairement à d’autres, du type Moto3 ou pré-Moto3, qui coûtent beaucoup plus cher. L’équipe sait préparer de très bonnes motos alors, cette saison 2022 promet d’être belle !

Loris Chaidron, Evann Plaindoux, Thibaut Gourin et Enzo Dahmani : stage hivernal

L’ADN de Marc, qui m’a détecté en équipe de France, est celui de l’équipe : découvrir des jeunes talents. Et, aujourd’hui, il a détecté plein de champions ! Donc, je ne suis pas surpris du niveau de performance des jeunes qu’il supervise. Le sport moto est devenu de plus en plus difficile tant au niveau financier, il y a énormément d’investissement des parents, qu’au niveau physique, où il y a une pédagogie enfants-parents à trouver. Et il y a surtout un investissement personnel et physique pour être rapide sur la moto ! L’équipe est complète à tous ces niveaux. Sam et Marc ont sû s’entourer de personnes très compétentes pour apporter toute cette expertise aux jeunes.

Sébastien Gimbert

FT Racing Academy possède une très bonne équipe technique. Ils ont un très bon préparateur physique, Gilles Cairoli, qui leur permet de découvrir les muscles dont ils auront besoin durant la saison. Il leur fait découvrir la manière de se préparer physiquement et mentalement tout en ayant un service médical qui encadre tout.

Aussi, au niveau de la Race Experience School, nous leur faisons découvrir la moto sous forme de jeux. Les jeunes s’entraînent au flat track pour le rattrapage, à la façon de Marc Marquez, et la technicité liée à la vitesse pour être le plus régulier possible en étant sur une piste énormément glissante. La partie mini motos leur permet de travailler la mobilité et la précision. »

Evann Plaindoux : stage hivernal

Loris Chaidron : stage hivernal

Loris Enzo et Evann: stage hivernal

Restez connectés et nous vous donnons rendez-vous pour la première manche de la saison au Mans du 25 au 27 mars 2022.

Enzo Evann et Loris : stage hivernal

BONUS : Les conseils de Seb

1. Sébastien Gimbert est un pilote et un moniteur diplômé d’état, mais il est avant tout un père de pilote. Sur ce dernier point il n’hésite pas à dire aux papas :
« L’avantage pour un père, d’intégrer la FT Racing Academy, est de pouvoir venir simplement admirer son enfant. Il est très important que le papa soit là pour rassurer, aiguiller et écouter. Ensuite, son enfant fera son chemin sur sa moto en se forgeant sa propre expérience. Et l’avantage d’intégrer cette équipe est que tout l’encadrement montre au jeune ce qu’est le chemin d’un pilote officiel ! »

2. Pour ceux qui veulent devenir pilotes et tous ceux qui souhaitent s’améliorer : « Il ne faut pas hésiter à entrer dans des écoles de pilotage car il y en a beaucoup. La Fédération propose énormément de choses pour les enfants. Chez la Race Experience School, nous partons des premiers tours de roues sur piste aux stages complets, comme pour les pilotes de la FT Racing Academy, tant pour les enfants que pour les adultes. Nous les recevons et les équipons, car la plupart des motards ne le sont pas. Nous fournissons tout pour effectuer les premiers roulages. Aussi, il est important d’avoir la bonne position et la bonne analyse pour éviter de chuter dès le premier jour. C’est surtout pour comprendre les bons gestes sur la moto pour évoluer. »

3. « Jean-Michel Bayle est pour moi un exemple. Il a su être le meilleur dans tout ce qu’il a entrepris ! On n’est pas meilleur, on travaille pour devenir le meilleur. On peut être doué mais souvent, quand on l’est, on ne travaille pas derrière pour donner le meilleur de soi-même. Donc, on ne peut pas être à la hauteur de quelqu’un qui est peut-être moins doué mais qui est travailleur. Aujourd’hui, il faut savoir travailler sur et en dehors de la moto. Il faut aussi savoir se faire mal pour donner encore plus. J’ai été son coéquipier pendant très longtemps et il m’a énormément appris ! En plus de sa très grande expérience, de ses victoires et de ses titres, tout ce qu’il entreprend jusqu’à aujourd’hui lui réussit. Jean-Michel Bayle est un travailleur avec une mentalité de sportif ! »

4. Toujours pour souligner l’importance du travail, Sébastien ajoute qu’
« Aujourd’hui, il y a beaucoup de travailleurs. Il y a les bons, nous, les très bons, qui sont en mondial Superbike et capables de gagner des courses, et les extra-terrestres comme Marc Marquez et Fabio Quartararo. »

5. Ne pensez surtout pas qu’il oublie un point fondamental : « Il faut s’amuser ! De l’enfant de 4 ans à l’adulte de 80 ans, il faut s’avoir s’amuser car la moto est un sport fun, une passion ! »

CD pour FT Racing Academy

Share This